Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisEnvoyer à un ami
Cabinet de Psychothérapie
Consultations sur RdV à Rouen
 
Vign_ji

Cabinet Jaine-Iscia GERNET
Psychothérapie - Hypnothérapie

35 RUE DE BIHOREL

76000 ROUEN

 RdV du lundi au samedi

Prendre RdV au

06 95 47 72 94

psychotherapie.rouen@gmail.com

 
 
 

Actualités 2019
Thérapie de couple, familiale, individuelle

 

ARRET DU TABAC SOUS HYPNOSE

à ROUEN

Vign_tabac_rouen
 
 
Vign_PSYCHOTHERAPIE_GERNET_ROUEN
 
Vign_PSYCHOLOGUE_ROUEN
 
Vign_PSYCHOLOGUE_GERNET_ROUEN
 

Bienvenue sur le site de Jaine-Iscia GERNET, une thérapeute à votre écoute 

Praticienne en Psychothérapie (individuelle ou couple)
Docteur en Neurosciences (diplômée de l'Université de Rouen)

Consultations du lundi au samedi - Prendre RdV au  0695477294

Contact mail: psychotherapie.rouen@gmail.com 


Pourquoi entreprendre une psychothérapie ?

Parce qu’il est des périodes de la vie, où l’on se sent figé, dans la répétition. Ce qui fonctionnait si bien avant, ne fonctionne plus ou devient insupportable. Parce que qu’on ne peut pas tout prévoir ou contrôler, ni le déroulement de sa vie, ni sa façon de réagir aux événements. En permanence, nous sommes amenés à trouver les ressources qui permettent de nous adapter. Cela implique parfois d’accepter l’inacceptable, choisir, renoncer, risquer au prix de frustration, d’insécurité... Certains événements du cycle d’une vie peuvent parfois nous plonger dans une crise ou une remise en question plus ou moins profonde. Une psychothérapie s’adresse à toute personne qui cherche à résoudre des difficultés psychologiques, relationnelles, comportementales ou psychosomatiques… mais aussi à celles qui sont en quête de donner un sens à leur vie.

Prendre RdV
Nom :
Prénom :
Email :
Téléphone :
Message :
Jours/Heures de disponibilités :
Veuillez recopier le texte
affiché dans l'image :

 

Pourquoi aller consulter ?

Parce que l'on a une souffrance intime dont on ne parvient pas à se défaire. Étape suivante : le choix d'une psychothérapie. Certaines sont particulièrement indiquées pour soulager des souffrances spécifiques : ainsi les thérapies cognitives et comportementales, pour l'anxiété, le stress, les phobies... Mais choisir une psychothérapie se fait aussi selon sa personnalité et son ressenti. Vous êtes déconnectée de vos sensations et peu encline à vous plonger dans le passé ? Vous envisagerez peut-être une approche humaniste ou une thérapie psychocorporelle (hypnose, sophrologie...), associant le corps et l'esprit. Vous êtes à l'aise avec le langage verbal et souhaitez revisiter votre enfance ? Une approche psychanalytique semble plus appropriée.

Bonne nouvelle pour les indécises : "Par-delà les différents courants, la réussite d'une psychothérapie repose en grande partie sur la qualité de la relation thérapeutique", précise Jean-Luc Colia, psycho-praticien en sophrologie existentielle et vice-président de la Fédération française de psychothérapie et de psychanalyse. Attention ! Ce n'est pas parce que votre amie vous vante les mérites de son psy qu'il vous conviendra. Lors des premières séances, posez-vous les bonnes questions : ce psy est-il dans l'écoute et l'empathie ? Est-ce que je me sens en sécurité et à l'aise avec lui ? Faites confiance à votre petite voix intérieure. Et si le courant ne passe pas, ne vous découragez pas, trouver le bon psy prend parfois un peu de temps...

Je dépasse le syndrome de l'imposteur

Peut-être êtes-vous de celles qui pensent ne pas mériter les succès et les attribuent à des circonstances extérieures, comme la chance ou les relations ? De celles qui craignent que leur supposée imposture ne finisse par éclater au grand jour ? Vous pourriez être atteinte du syndrome de l'imposteur, qui touche également les femmes bardées de diplômes ! "Ces symptômes témoignent d'une faible estime de soi. Ils s'accompagnent d'anxiété, voire de honte", explique Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste. Lors des séances, le psychothérapeute va vous ancrer dans la réalité des faits. Par exemple : vous affirmez que vous avez été nulle en réunion ? Il vous demandera de lui donner les preuves qui portent à croire que vous avez réussi et celles qui peuvent laisser estimer que vous avez tout raté... Vous travaillez aussi sur la gestion de la procrastination ainsi que sur l'affirmation de soi...

Je rebondis après une épreuve

Divorce, maladie grave, perte d'emploi... les événements de vie difficiles nous interpellent sur notre capacité de résilience, c'est-à-dire notre faculté à rebondir après une épreuve. Certes, nous ne sommes pas toutes à égalité sur ce plan. D'autant que, parfois, à la souffrance actuelle vient s'ajouter une souffrance du passé réveillée par la première. Par exemple, un divorce subi peut réactiver un sentiment d'abandon vécu dans l'enfance (parents trop peu présents... ). "La psychothérapie, en reliant le présent avec le passé, et en soignant les blessures de ce dernier, permet une mise à distance de l'événement douloureux", explique Martine Samama Levy, psycho- praticienne. Votre identité va s'en trouver renforcée et, tel un chêne, vous deviendrez ainsi capable de traverser des intempéries sans pour autant être déracinée...

Je me débarrasse de mes phobies

Arachnophobie, claustrophobie... les phobies sont nombreuses. À l'extrême, elles entraînent un évitement qui peut être très handicapant et qui peut vous gâcher la vie. "Les thérapies cognitives et comportementales (TCC), qui s'appuient désormais sur la réalité virtuelle, offrent une immersion progressive dans la situation redoutée", expose Rodolphe Oppenheimer. La phobie des avions, par exemple. "L'idée de vous retrouver dans un avion vous donne des sueurs froides ? Dotée d'un casque virtuel, vous entrez d'abord dans le couloir qui y mène, puis dans la cabine. On vous donne des outils pour mieux gérer votre stress (exercices de respiration...).

Au début, l'avion est vide, le sas ne se referme pas et vous êtes libre de quitter l'appareil... Au fil des séances, l'environnement se complexifie : les passagers sont plus nombreux, le sas se ferme... et à un moment donné, l'avion décolle !".

Je fais les bons choix amoureux

Marre de toujours attirer le même genre de partenaires, alors que vous pensez tout mettre en œuvre pour les éviter ? Pas si simple ! Car la rencontre amoureuse est avant tout téléguidée à notre insu par notre inconscient ! Vous pensiez choisir votre amoureux (amoureuse) alors qu'en réalité, vous reproduisez certains schémas de votre passé.

Exemple : enfant, vous avez été dévalorisée par votre père. "Vous jetterez votre dévolu sur un homme dans les yeux duquel vous vous sentez quelqu'un de bien, déclare Martine Samama Levy. Mais une fois encore, la relation va peu à peu se transformer et vous subirez de nouvelles dévalorisations." La psychothérapie vous permettra de faire le lien entre votre passé et votre présent, et de revisiter votre enfance sous l'angle de la relation œdipienne (triangulation père/mère/enfant).

Je me libère de mes somatisations

Lorsque nous ne parvenons pas à poser des mots sur notre souffrance psychique, notre corps peut alors s'exprimer à notre place. C'est un lumbago qui nous cloue sur place, un ventre douloureux... liste non exhaustive ! "Le lieu et le type de somatisation dépendront tout à la fois de vos zones de fragilité physiologiques (organes, dos, peau...) et de la nature de votre état émotionnel (colère, tristesse, honte...)", précise Martine Samama Levy. La psychothérapie vous aidera à poser les bonnes questions. Ces douleurs de dos me parlent-elles de cette situation ou de cette personne que je supporte quotidiennement ? En ai-je "plein le dos"? Elle permettra d'établir des liens entre votre vécu émotionnel et vos symptômes.

 
Vign_psychologue_rouen


Addictions, Angoisses, Anxiété, Anorexie-Boulimie, Arrêt du tabac, Burn-out, Confiance en soi, Concentration, Dépression, Deuil, Enurésie, Gestion du stress, Gestion de la douleur, Insomnies, Migraines, Parentalité, Phobies, Préparation aux examens, Préparation à l'accouchement, PMA, Soins de suite en cancérologie, Soins palliatifs,
Stress au travail, Troubles du comportement alimentaire, TOC, Trouble du stress post-traumatique, Trouble de la sexualité

 
Vign_arret_tabac_hypnose_rouen

 

 

Arrêt du tabac - Sevrage tabagique

 
Vign_femme-enceinte-illustration_10829_w300

Aide à la parentalité - Entretiens pré- et postnataux

 

Cabinet de Psychothérapie et d'Hypnothérapie Jaine-Iscia GERNET
35 RUE DE BIHOREL 76000 ROUEN

Tél. 06 95 47 72 94
Contact mail: psychotherapie.rouen@gmail.com

 

Actualités 

18 février 2018
Lettres du divan. Écrire à son psychanalyste
Sous la direction de Louise Grenier, Psychanalyste
Éditions Liber.

SOMMAIRE: "Le lecteur trouvera ici des textes très différents les uns des autres: l’un osant la révélation d’un incident transférentiel, l’autre racontant une expérience clinique insolite, un autre encore défendant la spécificité du cadre analytique ou dévoilant poèmes et lettres à l’analyste. Encore faut-il entendre la lettre comme un signifiant qui renvoie à des signifiés multiples. Ainsi peut-elle jaillir d’une parole interrompue, ou suspendue, telle une pulsion qui vient rompre une barrière psychique.Il arrive en effet que l’écriture vole au secours de la parole, qu’elle en pallie les lacunes et en contourne les défenses. Soutenue par le transfert, elle surfe sur une vague pulsionnelle, ou douloureuse, pour rassembler les morceaux épars de la mémoire." 
 
 

Ce site est la propriété de Jaine-Iscia GERNET - Tous Droits Réservés - Reproduction Interdite

35 rue de Bihorel 76000 ROUEN Cabinet GERNET ©2019
Créer un site avec WebSelf